Que planter en août : comment protéger son potager en ce mois ?

La saison d’août est celle du boom des récoltes. Il faut bien, après la récolte, penser à l’entretien des terres afin qu’elles ne perdent pas de leur fertilité. Tout ceci dans le but qu’elles puissent porter d’autres semences. Vous venez d’entamer le mois d’août et vous pensez à comment prendre soin de votre potager ? Vous êtes à la bonne adresse. Cet article vous montre comment prendre soin de votre potager et le protéger. 

Préparez le sol

L’entretien du potager au mois d’août commence par la préparation du sol.

A voir aussi : Comment nettoyer une plaque de cuisson à induction noire ?

Pour commencer, vous devez procéder au ramassage des restes de la culture précédente. On parle des rames de pois, des trognons et des feuilles de salade. Une fois le ramassage terminé, mettez ceux-ci sur le compost. Évitez cependant de les mettre sur le compost si la planche a été victime de maladie ou d’attaques d’insectes. Si c’est le cas, il faut alors les brûler. C’est la seule technique de destruction des germes et spores des champignons et des œufs des insectes que les résidus de récoltes peuvent porter. 

La prochaine manche de la préparation du sol est de retourner et biner le sol. Vous savez déjà comment vous y prendre. Mettez-y avec la plus grande minutie et de l’application. Et pour finir, ratissez votre sol si votre souhait est d’y faire des semis. 

A lire également : Encadrement des loyers : la réelle solution face à la crise du logement ?

Économisez votre eau : biner et pailler 

Durant tout l’été, les arrosages ou encore les averses ont beaucoup participé pour tasser le sol. Ils forment alors à la surface de la Terre une croûte, qui peut être semblable à de la boue. On parle dans ces cas de terres battantes. 

Les interstices entre les particules de terre sont formés lors de vos actions. Celles-ci se bouchent au fil du temps en limitant la circulation de l’air et de l’eau. L’eau ruisselle alors sans pénétrer le sol. Un binage régulier s’impose alors afin d’aérer le sol. Cette opération casse la croûte formée, aère la terre et améliore conséquemment l’efficacité des arrosages.

Enfin, pailler le sol est le moyen le plus efficace pour limiter les apports d’eau dans le potager. Pour le faire, vous disposez d’une large sélection de matériaux de couverture. Il s’agit des cosses de cacao, des paillettes de lin, du bois haché, des galets, des tontes de gazon en fine couche… Outre le fait que le paillage limite l’évaporation de l’humidité, ce geste simple protège le sol du tassement et limite la pousse des mauvaises herbes.

Pensez à des cultures d’engrais vertes

Il vous faut sécuriser votre terre. Et pour cela, vous devez réserver quelques planches libérées pour des plantations plus tardives, c’est-à-dire à la fin de l’été (fraisiers, choux…). 

Dans ce cas, vous participez à l’amélioration de la structure de votre sol en ces engrais verts, car ceci est leur principale fonction grâce à leurs racines. La terre se verra ainsi couverte et sera donc à l’abri des intempéries et de la pousse des mauvaises herbes.

Retenez que l’entretien de votre sol au mois d’août passe par sa préparation et son aération.