Taux immobilier : les critères qui vous sanctionnent

Quand vous sollicitez une banque pour un prêt immobilier, celle-ci passe votre dossier au peigne fin. Même si la formule exacte du taux immobilier appliqué à votre profil est assez complexe et relativement secrète, il y a certains points connus pour avoir un impact négatif dessus.

Un taux d’endettement élevé

A découvrir également : Les essentiels à considérer lors de l'acquisition d'une maison ancienne à rénover

Quel que soit l’établissement bancaire dont vous vous rapprocherez, aucun d’entre eux ne peut vous accorder de crédit si votre dossier affiche un endettement de plus de 33%. Cela veut dire que vous représentez un risque pour eux. Par ailleurs, plus votre taux d’endettement se rapproche de ce seuil, moins vous êtes susceptible de profiter d’un taux immobilier bas.

Apport personnel inexistant

Pour être sûr de vous voir accorder un prêt immobilier au taux le plus avantageux, vous pouvez miser sur un apport personnel maximum. Ce signe sera interprété positivement comme un indicateur de votre capacité à rembourser le prêt. Le pourcentage de l’apport personnel peut aller jusqu’à 40% du coût de l’acquisition. Néanmoins, à partir de 10% de participation, vous pouvez déjà vous attendre à un taux immobilier plus avantageux.

A découvrir également : Avis fonds BpiFrance Entreprises 1 : investir en Private Equity

Un profil de mauvais gestionnaire

Vous aimez épargner ? C’est également le signe que vous êtes un bon candidat pour un prêt immobilier. L’épargne peut constituer une garantie ou une caution pour le prêt bancaire. Si vous n’avez pas encore eu le temps de faire de l’épargne, vous pouvez également faire valoir votre capacité à gérer intelligemment vos ressources financières. Pour ce faire, vous devez faire état d’un historique bancaire le plus propre possible. Les incidents bancaires et les découverts ne sont pas bons pour le taux immobilier.

Une situation professionnelle instable

Dans le cas où votre dossier démontre que vous enchaînez les démissions et les recherches d’emploi, c’est mauvais signe pour le prêteur. Avec un bon contrat CDI, vous allez profiter de l’application d’un meilleur taux immobilier. Par ailleurs, emprunter à deux avec un co-emprunteur qui a une bonne situation peut également jouer en faveur d’une négociation de taux immobilier à la baisse.

Une mauvaise note aux organismes de crédit

Une mauvaise note aux organismes de crédit peut aussi avoir un impact significatif sur l’obtention d’un taux immobilier avantageux. Effectivement, les banques et autres prêteurs sont particulièrement attentifs à la solvabilité des emprunteurs, afin de s’assurer qu’ils pourront rembourser leur crédit dans les délais impartis.

Si vous avez déjà connu des difficultés financières (retards de paiement, incidents bancaires…) ou que votre dossier a été transmis à une société de recouvrement par le passé, cela risque d’être considéré comme un signal négatif par les organismes de crédit. De même, si vous avez contracté plusieurs crédits simultanément sans être en mesure de tous les rembourser correctement chaque mois, vous risquez d’être vu comme étant ‘à risque’ par les établissements prêteurs.

Dans ce cas-là, pensez à bien régulariser votre situation financière et vos impayés ainsi que faire face à vos engagements passés afin que votre cote de crédit soit améliorée.

Sachez aussi qu’il existe aujourd’hui des solutions alternatives pour obtenir un financement immobilier lorsque l’on a une mauvaise note aux organismes de crédit. Les sociétés spécialisées dans le rachat hypothécaire peuvent notamment venir en aide aux personnes ayant du mal à trouver des sources classiques de financement. Toutefois, ces dernières proposent souvent des taux plus importants car elles prennent davantage en compte le risque encouru lorsqu’elles accordent ce type d’emprunt.

Donc, bien avant toute démarche, pensez à bien vous assurer que votre dossier est irréprochable, sinon vous risquez d’avoir du mal à obtenir un taux avantageux.

Un manque de transparence dans les finances personnelles

Au-delà des critères financiers, la transparence des finances personnelles de l’emprunteur est aussi un facteur clé dont tiennent compte les organismes de crédit pour définir le taux immobilier. Lorsque vous sollicitez un prêt immobilier, pensez à bien vous familiariser avec toutes ces notions : taux fixes ou variables ; garanties exigées (cautionnement, hypothèque…) ; frais supplémentaires… Toutes ces informations doivent être étudiées attentivement afin que le demandeur puisse comprendre pleinement ce qu’il signe.

Pensez à bien demander auprès d’un organisme financier qu’il prenne en considération tous ces aspects clés. Soyez transparent sur votre situation financière, informez-vous rigoureusement sur les différentes offres de crédit et étudiez attentivement les contrats proposés afin d’éviter toute mauvaise surprise. En suivant ces conseils avisés, vous pourrez alors obtenir un taux avantageux qui vous permettra de réaliser vos projets immobiliers en toute sérénité.