Dosage béton : les astuces pour réussir le dosage du béton

Généralement, le béton est l’une des nombreuses matières utilisées dans les projets de construction. Le béton procure une grande résistance à votre immeuble. Afin d’assurer cette solidité, il est important de faire recours à tous les éléments qui entrent dans sa fabrication. Le dosage du béton est nécessaire et vous devez considérer la teneur de chaque constituant pour le réaliser. Voici donc quelques astuces pour réussir le dosage du béton.

Réunissez tous les éléments qui concourent à la fabrication du béton

En effet, le béton est constitué de ciment, de sable, de gravier et de l’eau. Faire le dosage du béton suppose de doser ses différentes composantes. Néanmoins, vous devez savoir que le dosage varie également selon l’utilisation qui en sera faite dans la maison.

A lire en complément : Que planter en août : comment protéger son potager en ce mois ?

Ceci dit, pour une fondation ou pour réaliser une dalle carrossable, le dosage varie entre 300 et 350 kg/m3. Pour chacune des applications, cherchez un béton plus ou moins résistant. La résistance est partiellement liée à la quantité de ciment intégrée dans le béton. Retenez alors que l’idée est de regrouper les constituants et d’effectuer leur dosage.

Procédez au calcul des différents volumes

Le calcul des volumes consiste à faire une estimation des quantités requises pour chaque constituant. En supposant, qu’on veut faire un dosage béton de 350 kg/m3, le plus courant, la procédure est simple. Achetez une quarantaine de pelles de mélange, dix sacs de ciment de 35 kg.

A lire également : Comment aménager une petite cuisine dans votre appartement ?

À cela s’ajoutent l’eau pour la consistance (gras, maigre), des graviers de 125 kilogrammes et du sable qui conviendra à l’effectivité de ce dosage. Pour un dosage, autre que celui-ci, les teneurs des composantes seront toutes autres.

Il est donc important de définir le type de dosage à partir duquel le travail sera fait pour déterminer ensuite les proportions. Gardez à l’esprit que la somme des volumes des différents ingrédients est plus importante que le volume de mortier final.

Faites le dosage du ciment

Le ciment est un liant qui donne une pâte lorsqu’il est mélangé à de l’eau. En effet, il assure la cohésion des matériaux présents dans le béton que sont graviers et sable. Son dosage doit être fait avec précaution puisqu’il a une influence sur la résistance du béton.

Cela signifie que la disponibilité d’une quantité importante de ciment rend le béton plus résistant. De plus, les entrepreneurs et maçons savent que si le ciment est de bonne qualité, l’ouvrage bénéficiera d’une grande durabilité.

Pour ce faire, on recommande d’aller vers les firmes de bonne renommée. Obtenez pour chaque application une gamme de ciments. Vous pouvez aussi faire le dosage par kilo de ciment. En fonction du climat de travail, préférez un ciment à réaction lente ou à prise rapide.

Dosez le sable et le gravier

Ce constituant est un granulat qui favorise le comblement des espaces créés par le gravier. Il fait environ un tiers du béton. Vous pouvez utiliser le sable fin de type 0/2 ou celui de couleur jaune. Le sable de couleur jaune est : recommandé pour la réalisation d’un gisement. Dans le cas d’un dosage courant de trois cent cinquante kg/m3, achetez 825 kg de sable.

Concernant le dosage du gravier, vous devez avant tout savoir qu’il représente les deux tiers restants du béton. De mensurations de 2 à 63 mm, les graviers jouent un rôle structurel dans le béton. Lorsque ce constituant provient des carrières ou des lits de rivières, il peut revêtir des teintes différentes.

Au niveau des carrières, on parlera des graviers anguleux et issus de diverses roches. Ils correspondent à une roche massive qui est après son extraction criblée jusqu’à donner les calibres souhaités. Les graviers issus des lits de rivière ont une apparence lisse. C’est une roche alluvionnaire qui est : obtenue au moyen des draglines.

Ajoutez l’eau pour le gâchage du béton

Cette phase commence par le mélange du ciment, du sable et des graviers à sec. Lorsque vous associez ces constituants, ajoutez simultanément l’eau de gâchage. Il s’agit de l’eau de prévue pour le béton et elle doit être propre.

Prenez ensuite soin de ne pas en mettre trop, sinon on aura un béton trop humide et donc moins résistant. Le taux d’humidité du sable de construction va exercer une influence sur le dosage de l’eau de gâchage. Le dosage de 350 kg/m3 étant très fréquent, procurez-vous donc une quantité de cent soixantequinze litres d’eau.